Commentaire patristique par saint Jean Chrysostome (349-407) extraite de l’Homélie 87

“Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru.”

C’est le propre de la foi de croire les choses mêmes que l’on n’a point vues. “La foi est la substance des choses qu’on espère, une conviction de celles qu’on ne voit point.” (1) Au reste, ici le Sauveur ne déclare pas seulement heureux les disciples, mais encore ceux qui croiront dans la suite.

Cependant, direz-vous, les disciples ont vu avant de croire. — Oui, mais ils n’ont point cherché à voir et à toucher comme Thomas. Aussitôt qu’ils ont vu les linceuls et le suaire, sur ce témoignage ils ont reçu la doctrine de la résurrection ; et avant de voir Jésus-Christ ressuscité, ils ont montré une fois pleine et entière. S’il vous vient donc dans l’esprit de dire : je voudrais avoir été en ce temps, je voudrais voir Jésus-Christ opérer des miracles, rappelez-vous alors cette parole: “Heureux ceux qui ont cru sans avoir vu”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Top