Posts in Category: Épître

Épître pour le dimanche des Pères selon l’usage slave

Lettre aux Hébreux

Chapitre XIII versets 7 à 21

Dimanche des Pères – Le sacrifice expiatoire de Jésus

13,7 Souvenez-vous de vos chefs, eux qui vous ont fait entendre la parole de Dieu, et, considérant l’issue de leur carrière, imitez leur foi.

8 Jésus Christ est le même hier et aujourd’hui, il le sera à jamais.

9 Ne vous laissez pas égarer par des doctrines diverses et étrangères : car il est bon que le coeur soit affermi par la grâce, non par des aliments qui n’ont été d’aucun profit à ceux qui en usèrent.

10 Nous avons un autel dont les desservants de la Tente n’ont pas le droit de se nourrir.

11 Ces animaux, en effet, dont le grand prêtre porte le sang dans le sanctuaire pour l’expiation du péché, leurs corps sont brûlés en dehors du camp. (1)

12 C’est pourquoi Jésus lui aussi, pour sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte (2).

13 Par conséquent, pour aller à lui sortons en dehors du camp, en portant son opprobre.

14 Car nous n’avons pas ici-bas de cité permanente, mais nous recherchons celle de l’avenir.

15 Par lui, offrons à Dieu un sacrifice de louange en tout temps, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent (3) son nom.

16 Quant à la bienfaisance et à la mise en commun des ressources, ne les oubliez pas, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir.

Notes
(1) Lévitique 16,27. “En dehors du camp” parce que ces prescriptions sont supposées être nées dans le contexte dans le contexte primordial d’Israël au désert.
(2) Hors des murs de Jérusalem conformément aux rites expiatoires de l’Ancienne Alliance
(3) cf Psaume 50 Osée 14,23

Épître du 17e Dimanche après la Pentecôte

Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens
Chapitre VI verset 16 à Chapitre VII verset 1

Sortez du milieu de ces gens-là

6,16 Quel accord entre le temple de Dieu et les idoles ?
Or c’est nous qui sommes le temple du Dieu vivant, ainsi que Dieu l’a dit : J’habiterai au milieu d’eux et j’y marcherai ; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.
17 Sortez donc du milieu de ces gens-là et tenez-vous à l’écart, dit le Seigneur. Ne touchez rien d’impur, et moi, je vous accueillerai.
7,1 En possession de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, achevant de nous sanctifier dans la crainte de Dieu.

Épître 14e Dimanche après la Pentecôte

Deuxième lettre de saint Paul aux Corinthiens – À qui vous pardonnez, je pardonne aussi

Chapitre Ier verset 21 au Chapitre II verset 14

1,21 Et Celui qui nous affermit avec vous dans le Christ et qui nous a donné l’onction, c’est Dieu,

22 Lui qui nous a aussi marqués d’un sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l’Esprit.

23 Pour moi, j’en prends Dieu à témoin sur mon âme, c’est par ménagement pour vous que je ne suis plus venu à Corinthe.

24 Ce n’est pas que nous entendions régenter votre foi. Non, nous contribuons à votre joie ; car, pour la foi, vous tenez bon.

2,1 Je décidai donc en moi-même de ne pas revenir chez vous dans la tristesse.

2 Car si c’est moi qui vous attriste, qui peut alors me donner de la joie sinon celui que j’aurai attristé ?

3 Et si j’ai écrit ce que vous savez, c’était pour ne pas éprouver de tristesse, en venant, du fait de ceux qui devraient me donner de la joie, persuadé à l’égard de vous tous que ma joie est aussi la vôtre, à vous tous.

4 Oui, c’est dans une grande tribulation et angoisse de coeur que je vous ai écrit, parmi bien des larmes, non pour que vous soyez attristés, mais pour que vous sachiez l’extrême affection que je vous porte.

5 Que si quelqu’un a causé de la tristesse, ce n’est pas à moi qu’il en a causé ; c’est, dans une certaine mesure (n’exagérons rien), à vous tous.

6 C’est assez pour cet homme-là du châtiment infligé par la majorité,

7 en sorte qu’il vaut mieux au contraire lui pardonner et l’encourager, de peur que cet homme-là ne vienne à sombrer dans une tristesse excessive.

8 C’est pourquoi je vous exhorte à faire prévaloir envers lui la charité.

9 Aussi bien, en écrivant, je ne me proposais que de vous mettre à l’épreuve et de voir si vous êtes en tous points obéissants.

10 Mais à qui vous pardonnez, je pardonne aussi ; car, si j’ai pardonné — pour autant que j’ai eu à pardonner — c’est à cause de vous, en présence du Christ.

11 Il ne s’agit pas d’être dupes de Satan, car nous n’ignorons pas ses desseins.

12 J’arrivai donc à Troas pour l’Evangile du Christ, et bien qu’une porte me fût ouverte dans le Seigneur,

13 mon esprit n’eut point de repos, parce que je ne trouvai pas Tite, mon frère. Je pris donc congé d’eux et partis pour la Macédoine.

14 Grâces soient à Dieu qui, dans le Christ, nous emmène sans cesse dans son triomphe et qui, par nous, répand en tous lieux le parfum de sa connaissance.

Première lettre de Paul aux Corinthiens – Nous les Apôtres

Chapitre IV versets 9 à 16

9 Car il semble que Dieu nous ait fait paraître, nous les Apôtres, comme les derniers des hommes, comme des condamnés à mort, puisque nous avons été en spectacle au monde, aux anges et aux hommes.

10 Nous, nous sommes insensés à cause du Christ, et vous, vous êtes sages en Jésus-Christ; nous, nous sommes faibles, et vous, vous êtes forts ; vous, vous êtes en honneur, et nous dans le mépris !

11 A cette heure encore, nous souffrons la faim, la soif, la nudité; nous sommes meurtris de coups, nous n’avons ni feu ni lieu,

12 et nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains; maudits, nous bénissons ; persécutés, nous le supportons;

13 calomniés, nous supplions ; nous sommes jusqu’à présent comme des balayures du monde, le rebut des hommes.

14 Ce n’est pas pour vous faire honte que j’écris ces choses ; mais je vous avertis comme mes enfants bien-aimés.

15 Car, eussiez-vous dix mille maîtres dans le Christ, vous n’avez pas cependant plusieurs pères , puisque c’est moi qui vous ai engendrés en Jésus-Christ par l’Evangile.

16 Je vous en conjure donc, soyez mes imitateurs, comme je le suis du Christ.

Épître pour la fête de la Dormition

Épître de saint Paul aux Philippiens

Chapitre II versets 5 à 11

Que toute langue confesse, à la gloire de Dieu le Père, que Jésus-Christ est Seigneur

5 Ayez en vous les mêmes sentiments dont était animé le Christ Jésus :
6 bien qu’Il fût dans la condition de Dieu, Il n’a pas retenu avidement son égalité avec Dieu ;
7 mais il s’est anéanti lui-même, en prenant la condition d’esclave, en se rendant semblable aux hommes, et reconnu pour homme par tout ce qui a paru de Lui ;
8 Il s’est abaissé lui-même, se faisant obéissant jusqu’à la mort, et à la mort de la Croix.
9 C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et Lui a donné le nom qui est au dessus de tout nom,
10 afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et dans les enfers,
11 et que toute langue confesse, à la gloire de Dieu le Père, que Jésus-Christ est Seigneur.

Lettre de Paul aux Galates – Un message reçu du Christ

Chapitre Ier versets 11 à 19

11 Je veux que vous le sachiez, frères : le message que je vous ai annoncé n’est pas le fruit d’une pensée humaine.

12 Car je ne l’ai reçu d’aucun homme, personne ne me l’a enseigné ; c’est Jésus-Christ lui-même qui me l’a fait connaître, par une révélation.

13 Vous avez entendu parler de ma conduite passée à l’époque où je militais dans le judaïsme. Vous savez avec quel fanatisme je persécutais l’Eglise de Dieu, dans le but de la détruire.

14 Dans la pratique du judaïsme, j’allais plus loin que la plupart des Juifs de ma génération, et j’étais bien plus zélé qu’eux pour les traditions que j’avais reçues de mes ancêtres

15 Mais Dieu m’avait mis à part dès avant ma naissance et, dans sa grâce, il m’a appelé à le connaître.

16 Aussi, dès qu’il lui a plu de me révéler son Fils pour que je l’annonce aux non-Juifs, je n’ai consulté personne.

17 Je ne me suis même pas rendu à Jérusalem pour rencontrer ceux qui étaient déjà apôtres avant moi, mais je suis parti pour l’Arabie (1) . De là, je suis retourné à Damas.

18 Ce n’est que trois ans plus tard que je suis allé à Jérusalem pour faire la connaissance de Pierre, chez qui je suis resté quinze jours.

19 A part lui et Jacques , le frère du Seigneur, je n’ai rencontré aucun apôtre .

Notes (1) Au sud et à l’est de la Palestine cette région correspondait alors au royaume des Nabatéens. Beaucoup de Juifs y vivaient. Paul, conformément à son apostolat, a annoncé l’Evangile à ses compatriotes. C’est ce qui a occasionné l’action du roi Arétas contre lui (2 Co 11.32).
(2) Jacques, “frère de Jésus” [c’est-à-dire son cousin] dirigeait de l’Église de Jérusalem. L’Église le fête comme le premier évêque de la ville.
(3) Autre traduction : je n’ai vu aucun autre apôtre, mais j’ai seulement vu Jacques, le frère du Seigneur

Lettre aux Éphésiens – Le Christ est notre paix

Épître du 24e dimanche après la Pentecôte Le Christ est notre paix

Lettre aux Éphésiens – Chapitre II versets 14 à 22
14 Le Christ est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, – la haine -,

15 ayant anéanti par sa chair la Loi des commandements avec des décrets, afin de créer en lui-même avec les deux hommes, un seul homme nouveau, en établissant la paix,

16 et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul Corps (1), avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié.

17 Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près ;

18 car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit.

19 Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors ; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu.

20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus Christ lui-même étant la pierre angulaire.

21 En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur.

22 En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit.

Lettre de l’apôtre Paul aux Éphésiens – C’est par grâce que vous êtes sauvés

Lettre de l’apôtre Paul aux Éphésiens
Chapitre II versets 4 à 10

4 Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés,

5 nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés) ;

6 il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ,

7 afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ.

8 Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.

9 Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.

10 Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus Christ en vue des œuvres bonnes (1), que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.

Notes
(1) Ce passage est un de ceux que les bibles catholiques (par ex. Osty) et protestantes (par ex. Segond) présentent de manière contradictoire.

Épître de saint Paul aux Philippiens – Que toute langue confesse, à la gloire de Dieu le Père, que Jésus-Christ est Seigneur

Chapitre II versets 5 à 11

5 Ayez en vous les mêmes sentiments dont était animé le Christ Jésus :
6 bien qu’Il fût dans la condition de Dieu, Il n’a pas retenu avidement son égalité avec Dieu ;
7 mais il s’est anéanti lui-même, en prenant la condition d’esclave, en se rendant semblable aux hommes, et reconnu pour homme par tout ce qui a paru de Lui ;
8 Il s’est abaissé lui-même, se faisant obéissant jusqu’à la mort, et à la mort de la Croix.
9 C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et Lui a donné le nom qui est au dessus de tout nom,
10 afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et dans les enfers,
11 et que toute langue confesse, à la gloire de Dieu le Père, que Jésus-Christ est Seigneur.

Première lettre de Paul aux Corinthiens – Si quelqu’un détruit son temple, Dieu le détruira

Chapitre III versets 9 à 17

9 Car nous travaillons ensemble au service de Dieu, et vous, vous êtes le champ qu’il cultive. Ou encore : vous êtes l’édifice qu’il construit.

10 Conformément à la mission que Dieu, dans sa grâce, m’a confiée, j’ai posé chez vous le fondement comme un sage architecte. A présent, quelqu’un d’autre bâtit sur ce fondement. Seulement, que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit.

11 Pour ce qui est du fondement, nul ne peut en poser un autre que celui qui est déjà en place, c’est-à-dire Jésus-Christ.

12 Or on peut bâtir sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses ou du bois, du chaume ou du torchis de paille.

13 Mais le jour du jugement montrera clairement la qualité de l’œuvre de chacun et la rendra évidente. En effet, ce jour sera comme un feu qui éprouvera l’œuvre de chacun pour en révéler la nature.

14 Si la construction édifiée sur le fondement résiste à l’épreuve, son auteur recevra son salaire ;

15 mais si elle est consumée, il en subira les conséquences. Lui, personnellement, sera sauvé, mais tout juste, comme un homme qui réussit à échapper au feu.

16 Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieuet que l’Esprit de Dieu habite en vous ?

17 Si quelqu’un détruit son temple, Dieu le détruira. Car son temple est saint, et vous êtes ce temple.

Top