Posts in Category: Épître

Épître aux Romains – Libérés du péché, vous êtes devenus les esclaves de la justice

Chapitre VI verset 18 à 23

18 Vous avez été libérés du péché, vous êtes devenus les esclaves de la justice.
19 J’emploie ici un langage humain, adapté à votre faiblesse. Auparavant, vous aviez mis tout votre corps au service de l’impureté et du désordre, qui ne mènent qu’au désordre ; de la même manière, mettez-les à présent au service de la justice, qui mène à la sainteté.
20 Quand vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres par rapport aux exigences de la justice.
21 Qu’avez-vous récolté alors, à commettre des actes que vous regrettez maintenant ? En effet, ces actes mènent à la mort.
22 Mais maintenant que vous avez été libérés du péché et que vous êtes devenus les esclaves de Dieu, vous y récoltez la sainteté, et cela aboutit à la vie éternelle.
23 Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur.

Épître aux Romains – Justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu

Chapitre V versets 1 à 10

1 Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par Notre-Seigneur Jésus-Christ,

2 à qui nous devons d’avoir eu accès par la foi à cette grâce dans laquelle nous demeurons fermes, et de nous glorifier dans l’espérance de la gloire de Dieu.

3 Bien plus, nous nous glorifions même dans les tribulations, sachant que la tribulation produit la constance,

4 la constance une vertu éprouvée, et la vertu éprouvée l’espérance.

5 Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par l’Esprit-Saint qui nous a été donné.

6 Car, lorsque nous étions encore impuissants, le Christ, au temps marqué, est mort pour des impies.

7 C’est à peine si l’on meurt pour un juste, et peut-être quelqu’un saurait-il mourir pour un homme de bien.

8 Mais Dieu montre son amour envers nous en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, [au temps marqué], Jésus-Christ est mort pour nous.

9 A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés dans son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère.

10 Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons nous sauvés par sa vie.

Lettre aux Hébreux – De Moïse à Jésus

Pour la Fête de Tous les Saints
Chapitre XI verset 33 à Chapitre XII verset 2

11,24 Par la foi, Moïse, devenu grand, refusa d’être appelé fils d’une fille d’un Pharaon,

25 aimant mieux être maltraité avec le peuple de Dieu que de connaître la jouissance éphémère du péché,

26 estimant comme une richesse supérieure aux trésors de l’Egypte l’opprobre du Christ. Il avait, en effet, les yeux fixés sur la récompense..

11, 32 Et que dirai-je encore? Car le temps me manquerait si je racontais ce qui concerne Gédéon, Barak, Samson, Jephté, David, ainsi que Samuel et les Prophètes,

33 eux qui, grâce à la foi, soumirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent l’accomplissement des promesses, fermèrent la gueule des lions,

34 éteignirent la violence du feu, échappèrent au tranchant du glaive, furent rendus vigoureux, de malades qu’ils étaient, montrèrent de la vaillance à la guerre, refoulèrent les invasions étrangères.

35 Des femmes ont recouvré leurs morts par la résurrection. Les uns se sont laissé torturer, refusant leur délivrance afin d’obtenir une meilleure résurrection.

36 D’autres subirent l’épreuve des dérisions et des fouets, et même celle des chaînes et de la prison.

37 Ils ont été lapidés, sciés, ils ont péri par le glaive, ils sont allés çà et là, sous des peaux de moutons et des toisons de chèvres, dénués, opprimés, maltraités,

38 eux dont le monde était indigne, errant dans les déserts, les montagnes, les cavernes, les antres de la terre.

39 Et tous ceux-là, bien qu’ils aient reçu un bon témoignage à cause de leur foi, ne bénéficièrent pas de la promesse :

40 c’est que Dieu prévoyait pour nous un sort meilleur, et ils ne devaient pas parvenir sans nous à la perfection.

12,1 Voilà donc pourquoi nous aussi, enveloppés que nous sommes d’une si grande nuée de témoins, nous devons rejeter tout fardeau et le péché qui nous assiège et courir avec constance l’épreuve qui nous est proposée,

12,2 fixant nos yeux sur le chef de notre foi, qui la mène à la perfection, Jésus, qui au lieu de la joie qui lui était proposée, endura une croix, dont il méprisa l’infamie, et qui est assis désormais à la droite du trône de Dieu.

Épître aux Romains – Dieu a donc fait de nous des justes par la foi

Chapitre V verset 1 à 10

1 Dieu a donc fait de nous des justes par la foi ; nous sommes ainsi en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ,
2 qui nous a donné, par la foi, l’accès au monde de la grâce dans lequel nous sommes établis ; et notre orgueil à nous, c’est d’espérer avoir part à la gloire de Dieu.
3 Mais ce n’est pas tout : la détresse elle-même fait notre orgueil, puisque la détresse, nous le savons, produit la persévérance ;
4 la persévérance produit la valeur éprouvée ; la valeur éprouvée produit l’espérance ;
5 et l’espérance ne trompe pas, puisque l’amour de Dieu a été répandu dans nos coeurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné.
6 Alors que nous n’étions encore capables de rien, le Christ, au temps fixé par Dieu, est mort pour les coupables que nous étions. –
7 Accepter de mourir pour un homme juste, c’est déjà difficile ; peut-être donnerait-on sa vie pour un homme de bien.
8 Or, la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs.
9 À plus forte raison, maintenant que le sang du Christ nous a fait devenir des justes, nous serons sauvés par lui de la colère de Dieu.
10 En effet, si Dieu nous a réconciliés avec lui par la mort de son Fils quand nous étions encore ses ennemis, à plus forte raison, maintenant que nous sommes réconciliés, nous serons sauvés par la vie du Christ ressuscité.

Lettre aux Hébreux – De Moïse à Jésus

Chapitre XI verset 33 à Chapitre XII verset 2

11,24 Par la foi, Moïse, devenu grand, refusa d’être appelé fils d’une fille d’un Pharaon,

25 aimant mieux être maltraité avec le peuple de Dieu que de connaître la jouissance éphémère du péché,

26 estimant comme une richesse supérieure aux trésors de l’Egypte l’opprobre du Christ. Il avait, en effet, les yeux fixés sur la récompense..

11, 32 Et que dirai-je encore? Car le temps me manquerait si je racontais ce qui concerne Gédéon, Barak, Samson, Jephté, David, ainsi que Samuel et les Prophètes,

33 eux qui, grâce à la foi, soumirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent l’accomplissement des promesses, fermèrent la gueule des lions,

34 éteignirent la violence du feu, échappèrent au tranchant du glaive, furent rendus vigoureux, de malades qu’ils étaient, montrèrent de la vaillance à la guerre, refoulèrent les invasions étrangères.

35 Des femmes ont recouvré leurs morts par la résurrection. Les uns se sont laissé torturer, refusant leur délivrance afin d’obtenir une meilleure résurrection.

36 D’autres subirent l’épreuve des dérisions et des fouets, et même celle des chaînes et de la prison.

37 Ils ont été lapidés, sciés, ils ont péri par le glaive, ils sont allés çà et là, sous des peaux de moutons et des toisons de chèvres, dénués, opprimés, maltraités,

38 eux dont le monde était indigne, errant dans les déserts, les montagnes, les cavernes, les antres de la terre.

39 Et tous ceux-là, bien qu’ils aient reçu un bon témoignage à cause de leur foi, ne bénéficièrent pas de la promesse :

40 c’est que Dieu prévoyait pour nous un sort meilleur, et ils ne devaient pas parvenir sans nous à la perfection.

12,1 Voilà donc pourquoi nous aussi, enveloppés que nous sommes d’une si grande nuée de témoins, nous devons rejeter tout fardeau et le péché qui nous assiège et courir avec constance l’épreuve qui nous est proposée,

12,2 fixant nos yeux sur le chef de notre foi, qui la mène à la perfection, Jésus, qui au lieu de la joie qui lui était proposée, endura une croix, dont il méprisa l’infamie, et qui est assis désormais à la droite du trône de Dieu.

Miracles de Pierre en Judée

Lecture du livre des Actes des Apôtres -Chapitre IX Verset 32 à 42

Miracle de Pierre32 Pierre, qui parcourait tout le pays, passa aussi chez ceux qui, à Lydd (1) appartenaient à Dieu.

33 Il y trouva un homme du nom d’Énée qui n’avait pas quitté son lit depuis huit ans parce qu’il était paralysé.

34 — Énée, lui dit Pierre, Jésus-Christ te guérit, lève-toi et fais ton lit !

Il se leva aussitôt.

35 Tous ceux qui habitaient le village de Lydda et la plaine de Saron le virent et se convertirent au Seigneur.

36 A Jaffa vivait une femme, disciple du Seigneur, nommée Dorcas(2) Elle faisait beaucoup de bien autour d’elle et venait en aide aux pauvres.

37 A cette époque, elle tomba malade et mourut. Après avoir fait sa toilette funèbre, on la déposa dans la chambre, au premier étage de sa maison(3).

38 Or Jaffa est tout près de Lydda, et les disciples avaient appris que Pierre se trouvait là ; ils lui envoyèrent donc deux hommes pour l’inviter en lui disant :

— Dépêche-toi de venir chez nous.

39 Pierre les suivit aussitôt. À son arrivée, on le conduisit dans la chambre. Toutes les veuves l’accueillirent en pleurant et lui montrèrent les robes et autres vêtements que Dorcas avait confectionnés quand elle était encore des leurs.

40 Pierre fit sortir tout le monde, se mit à genoux et pria. Puis, se tournant vers le corps, il dit :

— Dorcas, lève-toi !

Elle ouvrit les yeux, aperçut Pierre et s’assit.

41 Celui-ci lui donna la main et l’aida à se lever ; puis il rappela les croyants et les veuves et la leur présenta vivante.

42 La nouvelle eut vite fait le tour de la ville et beaucoup crurent au Seigneur.

Notes

(1) Lydda : Aujourd’hui Lod, à une vingtaine de kilomètres de Jaffa.

(2) Son nom hébreu : Tabitha

(3) Les apôtres se tenaient dans une pièce aménagée sur le toit en terrasse, comme dans toutes les maisons palestiniennes.

Lecture des Actes : L’institution du Diaconat

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Chapitre VI Verset 1 à 7

L’institution du Diaconat

6,1 En ces jours-là, comme le nombre des disciples augmentait, il y eut des murmures chez les Hellénistes contre les Hébreux. Dans le service quotidien, disaient-ils, on négligeait leurs veuves.

2 Les Douze convoquèrent alors l’assemblée des disciples et leur dirent : “Il ne sied pas que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables.

3 Cherchez plutôt parmi vous, frères, sept hommes de bonne réputation, remplis de l’Esprit et de sagesse, et nous les préposerons à cet office ;

4 quant à nous, nous resterons assidus à la prière et au service de la parole.”

5 La proposition plut à toute l’assemblée, et l’on choisit Etienne, homme rempli de foi et de l’Esprit Saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, prosélyte d’Antioche.

6 On les présenta aux apôtres et, après avoir prié, ils leur imposèrent les mains.

7 Et la parole du Seigneur croissait ; le nombre des disciples augmentait considérablement à Jérusalem, et une multitude de prêtres obéissaient à la foi.

Allez annoncer hardiment au peuple

Lecture du livre des Actes des Apôtres – Chapitre V Versets 12 à 20

5,12 Par les mains des apôtres il se faisait de nombreux signes et prodiges parmi le peuple… Ils se tenaient tous d’un commun accord sous le portique de Salomon,

13 et personne d’autre n’osait se joindre à eux, mais le peuple célébrait leurs louanges.

14 Des croyants de plus en plus nombreux s’adjoignaient au Seigneur, une multitude d’hommes et de femmes…

15 à tel point qu’on allait jusqu’à transporter les malades dans les rues et les déposer là sur des lits et des grabats, afin que tout au moins l’ombre de Pierre, à son passage, couvrît l’un d’eux.

16 La multitude accourait même des villes voisines de Jérusalem, apportant des malades et des gens possédés par des esprits impurs et tous étaient guéris.

17 Alors intervint le grand prêtre, avec tous ceux de son entourage, le parti des Sadducéens. Pleins d’animosité,

18 ils mirent la main sur les apôtres et les jetèrent dans la prison publique.

19 Mais pendant la nuit l’Ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison et, après les avoir conduits dehors, leur dit :

20 “Allez annoncer hardiment au peuple dans le Temple tout ce qui concerne cette Vie-là.”

Epître des Matines de la résurrection de Lazare

Chapitre XII verset 28 à Chapitre XIII verset 8

Que l’amitié fraternelle demeure

12,28 Puisque nous recevons un Royaume inébranlable, retenons fermement la grâce, et par elle rendons à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec religion et crainte.

29 En effet, notre Dieu est un feu consumant (1).

13,1 Que l’amitié fraternelle demeure.

2 N’oubliez pas l’hospitalité, car c’est grâce à elle que quelques-uns, à leur insu, hébergèrent des anges.

3 Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez dans les liens avec eux, et de ceux qui sont maltraités, comme étant vous aussi dans un corps.

4 Que le mariage soit honoré de tous et le lit nuptial sans souillure. Car Dieu jugera fornicateurs et adultères.

5 Que votre conduite soit exempte d’avarice, vous contentant de ce que vous avez présentement ; car Dieu lui-même a dit : Je ne te laisserai ni ne t’abandonnerai ;

6 de sorte que nous pouvons dire avec hardiesse : Le Seigneur est mon secours ; je ne craindrai pas. Que peut me faire l’homme ? (2)

7 Souvenez-vous de vos chefs, eux qui vous ont fait entendre la parole de Dieu, et, considérant l’issue de leur carrière, imitez leur foi.

8 Jésus Christ est le même hier et aujourd’hui, il le sera à jamais.

NOTES

(1) Deutéronome 9,3.

(2) Psaume 118 (117),6.

Épître des Rameaux “Le Seigneur est proche”

Épître aux Philippiens

Chapitre IV verset 4 à 8

Le Seigneur est proche

4,4 Réjouissez-vous sans cesse dans le Seigneur, je le dis encore, réjouissez-vous.

5 Que votre modération soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche (1).

6 N’entretenez aucun souci ; mais en tout besoin recourez à l’oraison et à la prière, pénétrées d’action de grâces, pour présenter vos requêtes à Dieu.

7 Alors la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, prendra sous sa garde vos coeurs et vos pensées, dans le Christ Jésus.

8 Enfin, frères, tout ce qu’il y a de vrai, de noble, de juste, de pur, d’aimable, d’honorable, tout ce qu’il peut y avoir de bon dans la vertu et la louange humaines, voilà ce qui doit vous préoccuper.

Note

(1) cf. 1 Co 16,22

Top